Les enfants ont grandi, se sont transformés, parlent un peu plus couramment l'anglais que l'an dernier ce qui permet de communiquer aisément avec eux. De toute façon, ceux qui sont plus avancés, traduisent instantanément en tamoul à ceux qui ne comprennent pas !


Globalement, on les sent très confiants, nous faisons maintenant partie de leur paysage, et ils nous parlent de leurs projets d'avenir en nous décrivant par exemple le métier qu'ils veulent avoir plus tard, ce qui est un signe rassurant de reconstruction de soi.

Le nouvel orphelinat
Le grand évènement qui va les occuper cette année, est bien entendu la construction du nouveau bâtiment. Pendant des heures nous leur avons expliqué les plans de la nouvelle maison, avec travaux pratiques sur le terrain !! "Alors, ma chambre elle sera ici ! Et la cuisine ?"…


Des photos en 3D sont désormais accrochées dans l'entrée de l'orphelinat et font l'objet de commentaires permanents de la part des enfants.

La bénédiction du terrain !!
Le dimanche 22 août à 7h20 du matin – parce que le jour et l'heure étaient favorables selon les astres  : "auspicious day" – toute la tribu "tirée à 4 épingles", soit les 31 enfants, les responsables, les éducateurs, la cuisinière et nous, avons assisté à une cérémonie religieuse "la puja", en présence de l'architecte et des ingénieurs qui doivent réaliser la construction du nouvel orphelinat.








Cette bénédiction du terrain, nécessaire pour que le chantier se déroule avec toute la bienveillance des multiples dieux, équivaut chez nous à la pose de la première pierre. Encens brûlé à profusion, pétales de roses éparpillées en tapis coloré et noix de coco cassées dans le bon sens ! Tout a bien fonctionné et maintenant il ne reste plus qu'à construire …

Tout le temps passé avec les enfants s'est déroulé en jeux, discussions et même une "crêpe-party" !!








Ils ont même découvert le Château de Chantilly grâce à des visionneuses qui leur ont été offertes.


En dehors des moments où nous étions avec les enfants, notre temps s'est réparti en RV et en prospection.

Nous avons rencontré de nombreuses fois notre architecte :

Le plan du bâtiment initialement réalisé en France par un cabinet grenoblois a été corrigé par le cabinet indien afin de répondre aux normes en vigueur.

1) accord définitif sur le montant de la construction. Nous sommes soutenus par la Fondation Rainbow Bridge qui prend à sa charge une très grosse partie de ce budget. Actuellement, nous ne sommes malheureusement pas aidés par le taux de change qui n'est pas du tout favorable (l'euro baisse…) et nous oblige à rajouter environ 20 000€ pour finaliser le chantier.

2) Mise en place d'un calendrier de construction avec envoi de photos à chaque étape, le chantier devant durer 9 mois. Si tout se passe comme prévu, les enfants pourront emménager en juillet 2011 et l'inauguration, à laquelle vous êtes bien sûr tous conviés, aura lieu en août 2011.

3) Avec Yazhini, responsable de EDTN India, nous avons fait le tour des grossistes pour choisir des matériaux économiques mais de qualité. La moisson a été très fructueuse puisque sur la majorité des postes du second œuvre, nous réalisons des économies substantielles qui vont nous permettre d'absorber les "impondérables" de la construction. : tuiles, revêtements de sols intérieurs, revêtements de murs pour cuisine et salles de bains, sanitaires, etc…

4) Nous avons fait procéder à un contrôle de la qualité du sol en faisant creuser des trous de 6 pieds de profondeur à deux endroits afin d'adapter les fondations du bâtiment en fonction de la composition du sol.

5) Dès lors, nous étions en mesure de réaliser une demande de permis de construire faite auprès des autorités indiennes. Un ingénieur indépendant a été mandaté pour expertiser les conditions de construction (terrain, bâtiment, normes ...). Son rapport a été très positif. Sur ses recommandations nous avons déposé deux demandes de permis. Un pour le bâtiment des filles et un pour le bâtiment des garçons. Nous étions ainsi en conformité avec les règles du Justice Juvenile Act qui prévoit des bâtiments séparés pour chaque sexe. Cela met le futur orphelinat, sous le contrôle du Ministère de la justice indienne en tant que structure recevant des enfants. Quelques jours avant notre départ nous recevions les autorisations de construction.

6) conformément à notre accord, un transfert de fonds a été effectué dès notre retour pour le lancement des travaux qui doivent débuter à réception de l'argent.

Nous avons revu l'auditor de EDTN India (équivalent de notre Commissaire aux Comptes) avec qui nous avons partagé la joie d'avoir obtenu le FCRA Prior Permission. Il s'agit d'un numéro d'enregistrement obligatoire auprès du Ministère de l'intérieur indien, donnant l'autorisation à une association indienne de recevoir des fonds importants de l'étranger. L'obtention de cette autorisation était cruciale pour la bonne continuation de notre projet de construction. C'est fait ! Un compte FCRA a été immédiatement ouvert dans une banque d'état, State Bank of India, pour recevoir les transferts de fonds internationaux.

Nous avons rencontré à plusieurs reprises toute l'équipe du centre de formation professionnelle ILEAD de Madurai. Vous vous souvenez que nous avons signé l'an dernier une convention avec ILEAD qui prendra en charge la formation des enfants de l'orphelinat. Nous sommes toujours très heureux de rencontrer cette équipe dynamique qui nous donne à chaque fois toutes les preuves de sa réussite auprès de jeunes défavorisés. Cela permet d'envisager des projets tout à fait réalisables concernant le futur des enfants de l'orphelinat.

Nous avons visité les écoles auxquelles nous avons apporté des aides l'année dernière (renouvellement des livres scolaires, uniformes pour les enfants les plus pauvres). Yazhini fera un point sur les besoins pour l'année qui vient.
Les résultats scolaires des enfants sont excellents. Plusieurs d'entre eux sont 1ers de leur classe.

Le plus grand des garçons, Saravana Kumar est sorti maintenant du 1er cycle scolaire et, au regard de ses résultats, peut prétendre depuis début août à entrer dans un Collège Polytechnique en classe préparatoire. Lors d'un entretien avec lui, nous avons pris l'engagement de le soutenir financièrement dans ses études. Le montant total, études, matériel, frais de scolarité, hébergement et nourriture s'élève à 850 euros par an. Nous allons faire une demande de bourse d'étude auprès de la Fondation Rainbow Bridge, en espérant qu'elle sera validée. Dans le cas contraire, nous ferons appel à du parrainage individuel auprès de nos adhérents.

Il y aurait encore tant de choses à raconter ...!

Suivez attentivement les informations que nous mettrons régulièrement en ligne.